Vacances sous le signe de la mobilité douce

Femme avec une robe rouge de dos sur un vélo se dirigeant vers la mer

Nous en avons déjà parlé il est parfois difficile de choisir un mode de transport low carbone pour nous rendre sur notre lieu de vacances. Que ça soit pour des questions d’accessibilités, de praticité ou de coût. Cependant pour réduire notre impact, une fois installé, pourquoi ne pas opter pour la mobilité douce. Alors pour vous aiguillier nous avons sélectionné pour vous les possibilités qui s’offrent à vous. Dès votre arrivée vous pourrez ainsi choisir, parmi celles disponibles, l’éco mobilité la plus adaptée à vos besoins.

La cerise sur le gâteau en optant pour un mode de transport alternatif en vacances, cela vous donnera l’occasion de vous initier au slow tourisme. Si vous vous demandez ce qu’évoque ce terme, consultez notre article sur les nouvelles tendances du tourisme.

Qu’est-ce que la mobilité douce ?

Définition de la mobilité douce

Avant d’aller plus loin il est important que nous définissions la mobilité douce. Il s’agit d’un concept mis en avant avec l’urgence climatique ces dernières années. Il regroupe l’ensemble des modes de transport non motorisés. Cela permet effectivement de réduire les émissions de gaz à effet de serre en comparaison aux solutions motorisées comme la voiturepar exemple. Elles ont en effet un impact positif également sur la pollution sonore et la condition physique. Et oui il y a bien un moteur malgré tout mais dans ce cas il s’agit de vous ! On nous le répète régulièrement : bouger est bon pour la santé. Avec la mobilité douce nous sommes donc gagnants sur tous les plans.

La mobilité douce au quotidien : quelques chiffres

En France, les déplacement en voiture représentaient 63% des trajets quotidien pour se rendre au travail. Néanmoins, 65% des personnes interrogées souhaitaient passer à la mobilité douce, d’après le baromètre Zenride 2020.

Les mentalités évoluent et la crise Covid n’y est pas étrangère. En effet, en 2020 les ventes de cycles ont augmenté de 1,7% et +31% plus particulièrement pour les vélos à assistance électrique. Il reste pourtant encore du chemin 40% des trajets en voiture font moins de 2 kilomètres.

Découvrez d’ailleurs dans cette vidéo pourquoi un vélo à assistance électrique peut vous faire gagner du temps au quotidien :

Alors si vous aussi vous réfléchissez à changer vos habitudes pourquoi ne pas profiter de vos vacances pour essayer des alternatives. Et pourquoi ne pas ramener ces bonnes résolutions avec vous à la maison !

Les avantages de la mobilité douce en vacances

L’impact économique

Difficile de parler mobilité douce sans parler économie. En effet, si vous vous :

  • déplacez en transport jusqu’à votre lieu de vacances, la location de voiture représente ensuite un gros poste de dépense dans le budget vacances.
  • rendez en voiture à votre destination, en utilisant la mobilité douce vous ferez des économies sur place en consommant moins d’essence

Une expérience plus riche

En déplaçant moins vite, on vit plus intensément chaque moment. On retrouve la notion de slow tourisme qui est un incontournable des 10 commandements d’un voyageur responsable.

Effectivement comme le déplacement d’un point A à un point B est plus long, On profite vraiment du lieu visité et de l’instant. Cela nous force à sortir des sentiers battus et souvent à découvrir des pépites ignorées. Car oui, l’autre impact positif, en ne survolant pas au pas de course le lieu visité, on participe à notre échelle à lutter contre le tourisme de masse.

C’est aussi une très belles occasions de faire des rencontres et de créer des liens. On a le temps et on prend le temps donc c’est encore plus propice aux échanges. Que ca soit avec des habitants de la région visitée ou des voyageurs dans la même démarche que nous.

Le voyage est la seule chose que l’on achète et qui nous rend plus riche

Anonyme

Développer nos 5 sens

Prendre son temps c’est aussi permettre à nos sens de s’exprimer. Cela permet de nous recentrer sur nous même et relâcher les tensions. Ce sont aussi les objectifs des vacances alors pourquoi s’en passer quand des solutions simples sont à porter de main :

  • la vue : On a forcement bien plus le temps d’admirer le paysage, les détails qui nous entoure en marchant que derrière la vitre de la voiture
  • l’odorat : En profitant de ces moments en extérieur notre nez est attiré par des odeurs inhabituelles que ca soit la nature qui nous entoure ou plats qui mijotent quand on déambule dans les rues
  • l’ouïe : En nous promenant tranquillement sans stress nous sommes plus facilement attirés par les bruits extérieurs. C’est souvent le cas lors de promenade au grand air où les bruits des animaux viennent plus facilement à nos oreilles.
  • le toucher : Pourquoi pas de profiter de ralentir pour vous assoir ou marcher pieds nus dans le sable ou l’herbe. Pour aller plus loin, vous pouvez également pratiquer la sylvothérapie, c’est également un bon moyen de lâcher prise
  • le goût : En vous arrêtant n’oublier pas déguster les spécialités culinaires de votre destination. La gastronomie c’est également un bon moyen d’ouvrir des discussions et de découvrir des patrimoines immatériels.

Comment pratiquer la mobilité douce en vacances ?

La marche à pied

mobilité douce - Un couple sous un parapluie bleu se promenant sous des arbres aux feuilles rouges automnales

C’est le mode de transport le plus ancien et le plus facile à mettre en œuvre car il ne nécessite aucun équipement particulier : je parle bien entendu de la marche à pied. On estime la vitesse moyenne d’un piéton à 5 km/h. C’est à dire qu’il faut en moyenne 6 minutes pour parcourir 500 mètres. Moins de 15 minutes pour aller chercher sa baguette et son croissant le matin ! Finalement pas plus loin que de chercher ses clés, ouvrir le portail et chercher à se garer devant la boulangerie à l’heure d’affluence.

Et cela aura 2 bénéfices :

  • pour votre santé physique. La marche s’inscrit pleinement dans les 30 minutes d’activités journalière recommandées par le ministère de la santé
  • pour votre santé mentale.
    • Si vous partez seul, ca sera un moment pour vous, pour vous retrouver avec vous même, faire le point sur différents sujets ou simplement pour écouter de la musique ou la radio. A court d’idée, retrouvez notre sélection de podcast voyages.

Le vélo

Si au quotidien, 31% des français ne sautent pas le pas d’opter pour la mobilité douce pour se rendre au travail c’est à cause du manque d’infrastructure. Cependant les choses évoluent avec notamment le « plan vélo et mobilités actives » dévoilés par le gouvernements en 2018. L’objectif est de tripler les trajets à vélo pour qu’ils représentent 9% des déplacements quotidien. Pour atteindre ces objectifs un fonds de 350 millions d’euros a été débloqué.

En 2021, il y a plus de 50 communes françaises équipées d’un système de vélo en libre service. De plus, il existe  18 848 km d’itinéraires aménagés pour les vélos en France. Que ca soit des pistes ou bandes cyclables encore des voies vertes. Les destinations de vacances ne sont pas en reste et il est de plus en plus facile se déplacer à bicyclette.

Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de nous rendre à Annecy où la petite reine est à l’honneur. Pour en savoir plus, retrouvez le récit de notre week-end éco responsable au bord du lac.

La trottinette

Comment parlé mobilité douce sans évoqué la trottinette ? Impossible tellement elle a le vent en poupe. Dans le même lignée du vélo, la trottinette peut être un moyen de transport efficace et ludique en vacances. Cependant il est préconisé de le réserver aux déplacement urbains et bien entendu de faire attention aux piétons !

Le bateau

Certains espaces méritent d’être visité en bateau pour voir les choses différemment, sous un autre angle. C’est par exemple le cas des hortillonnages à Amiens que nous avons eu l’occasion de découvrir récemment. Dans ce cas, pour rester dans une démarche de mobilité douce, il faut opter pour une barque, un canoë ou un voilier. Effectivement aucun moteur n’est nécessaire autre que la force de vos bras ou du vent.

Les voyages itinérants

Mobilité douce et voyages itinérants ne sont absolument pas incompatibles. Ces derniers ne se limitent pas au road trip. Vous pouvez tout à fait découvrir des nouveaux modes de déplacements pour vos itinérances :

  • Le trek en montage en est la bonne illustration. Pour vous immerger dans cette aventure, retrouvez d’ailleurs le carnet de voyage de Laetitia en pulka dans le Vercors
  • Ils ont la côté on en parlait plus haut mais pas seulement pour aller au travail : les vélos. De plus en plus de voyageurs se laissent tenter par les vacances en vélo. Je vous invite d’ailleurs à découvrir le blog de Elk & Cloudberry. Ils vous donneront à la fois des idées d’itinéraires pour vous lancer mais également tous les conseils pour que cette expérience se passe au mieux
  • Le kayak. Il est en effet tout à fait possible de descendre une rivière à la force de ces bras en profitant pleinement des paysages et de la nature…

Pour aller plus loin, abonnez vous à Carnets d’Aventures. Il s’agit d’un magazine trimestriel spécialisé dans les voyages itinérants en pleine nature et sans moteur.

Quelques soit la solution que vous choisirez, si vous logez dans un Ethik Hotels, les propriétaires pourront vous en proposer en location ou vous communiquer les coordonnées d’un loueur fiable. Et dans tous les cas ils seront ravis de vous indiquer les chemins à suivre et à découvrir.

Alors êtes vous prêt à opter pour la mobilité douce en vacances ?


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*