Week-end à Amiens : Programme pour 2 jours et plus

Vieux amiens - Un des canaux

Aujourd’hui c’est moi, Anne, la fondatrice d’Ethik Hotels, qui vous livre mon carnet de voyage d’un week-end à Amiens. En effet, il y a quelques années j’ai regardé un épisode d’Echappées Belles sur France 5 qui parlait de cette ville. Honnêtement j’ai hésité à regarder car Amiens sur le papier ça ne fait pas rêver. Et comme il n’y avait rien d’autre j’ai persisté et quelle belle idée ! J’ai découvert une ville à l’opposé de l’image que j’en avais : jolie, verte, humaine… J’ai toujours gardé dans un coin de ma tête cette destination sans pour autant sauter le pas. Il a fallu attendre la pandémie et les restrictions de circulation pour me lancer. Et je vous assure n’avoir aucun regret, on vient de passer 2 jours très sympa à découvrir la ville.

J’espère dans cet article, comme pour mon précédent sur mon week-end au Havre, faire sauter vos barrières et ainsi vous donner envie de vous organiser également un séjour à Amiens. Et pour que vous n’attendiez pas aussi longtemps que moi pour passer un week-end en amoureux à Amiens, découvrez tous mes conseils pour faire de ce séjour une réussite. Si vous connaissez déjà Amiens et êtes en recherche d’autres idées pour un week-end nature à deux, on vous invite à consulter notre article avec notre sélection de 15 idées romantiques.

  1. Que voir en un week-end à Amiens ?
  2. Si vous avez plus qu’un week-end à Amiens : nos conseils pour découvrir la somme
  3. Organiser son week-end à Amiens

Que voir en un week-end à Amiens ?

Les Hortillonnages

Ils sont les stars incontestées d’Amiens et l’attrait principal des voyageurs. Et on comprend pourquoi très facilement. C’est assez surprenant cette bulle de verdure dans le quasi centre ville. Ils ne sont en effet qu’à 15 minutes à pied de la gare.

Qu’est ce que les hortillonnages ?

Il s’agit d’un espace entièrement modelé par l’homme. Leur existence remonte à de nombreuses années et il est difficile de les dater avec exactitude. Elle est néanmoins estimée au 12eme siècle. Il s’agit d’une multitude d’îles entourées des eaux de la Somme, qui a été canalisée. L’objectif initial était la culture maraichère. Aujourd’hui cette pratique est un peu perdue, il ne reste qu’un peu plus de 10 maraichers. Ces îles sont devenues des résidences secondaires ou des jardins privés. Pour en savoir plus je vous invite à découvrir ce site qui leur dédié.

La visite des hortillonnages

Il existe plusieurs manières de visiter les hortillonnages. Nous en avons en tout cas identifié 3 durant notre séjour :

  • Visite guidée. Il faut noter que ces visites ne sont proposées que les après-midis
  • Location de bateau électrique
  • Barque avec des rames

C’est d’ailleurs cette dernière option que nous avons choisit. Notre hébergement en met à disposition pour ses clients. J’y reviendrai plus en détail dans la suite de cet article.

Certains sites mentionnent que l’on peut visiter les hortillonnages à pied en parcourant le chemin de halage le long de la Somme. Nous l’avons souvent emprunté car nous y logions. Je trouve néanmoins qu’on ne voit pas vraiment les hortillonnages. Ce sont les frontières de l’espace en quelques sortes. Si on se contente de cela on passe à côté de l’essentiel à mon sens.

Festival international des jardins

Comme je vous le disais c’est en barque que nous avons visité ce lieu. C’est parfaitement écologique car avec la seule force de nos bras. D’ailleurs, je vous avoue que j’ai eu des courbatures ! Aucun regret car c’était très chouette. Nous sommes partis en ballade le matin et c’était une bonne idée car les visites guidées ayant lieu l’après-midi nous étions plutôt au calme.

Côté navigation je vous rassure c’est assez facile, l’eau est calme, pas d’inquiétude. Et il règne dans les petits canaux une atmosphère très paisible, nous avons vraiment eu un sentiment de quiétude pour rejoindre l’étang de Clermont. C’est dans ce dernier que ce trouve le festival international des jardins.

Ce festival à été créé en 2010 et a lieu tous les ans. Il s’agit de proposer à des jeunes paysagistes de créer des œuvres afin de mettre en avant ce paysage d’exception. Certaines de ces installations sont temporaires, certaines perdurent d’année en année. L’objectif avec toutes ces créations artistiques et de proposer un parcours pour inciter aussi bien les touristes que les amiénois à découvrir les hortillonnages. C’est vraiment une excellente idée. De notre côté nous y avons vu :

  • une cabine de téléphone, où lorsque l’on décroche le combiné, on peut entendre les bruits de la nature
  • une montgolfière
  • une installation qui amplifie les bruits alentours
  • une œuvre représentant l’effritement des berges des îles…

Ces œuvres sont installées sur des îlots. C’est l’occasion de faire une pause dans la navigation et de passer d’une île à l’autre grâce aux nombreuses passerelles. Enfin pour les îles qui nous l’autorisent.

Le vieux Amiens

Même si les hortillonnages sont très populaires, il ne faut pas limiter la visite de la ville à cet espace vert. En effet un week-end à Amiens sans visiter le centre historique serait vraiment dommage. Je l’ai trouvé très agréable avec ses canaux, ses différents quartiers, ses maisons colorées…

Nous avons beaucoup aimé :

  • Le quartier Saint-Leu, installé en bord de Somme. Il y a de nombreux restaurants à cet endroit, c’est très vivant. Dans le chapitre « Où se restaurer » je vous donnerai d’ailleurs une très bonne adresse que nous avons eu l’occasion de tester
  • Le quartier de la Cathédrale avec de nombreux beaux bâtiments. La cathédrale évidemment, impressionnante, le palais de justice, un des bâtiments de l’université Jules Verne…

D’ailleurs si vous allez à la Cathédrale sachez qu’il existe des visites guidées qui permettent de monter dans les tours. Cette visite vous permet d’avoir une vue panoramique sur la ville. Nous ne l’avons pas fait car le temps était gris. Cependant si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter l’article des Globes Blogueurs sur leur week-end à Amiens car eux l’ont fait.

La maison de Jules Verne

Je suis nantaise d’origine, ville natale de Jules Verne, qui a inspiré les machines de l’île. J’avais donc très envie de découvrir la partie Amiénoise de sa vie. Il a déménagé ici car sa femme, originaire de la ville, souhaitait se rapprocher de sa famille. Il s’agit de la maison qu’ils ont loué de 1882 à 1900. Elle se trouve à seulement 5 minutes à pied de la gare.

Il s’agit d’une belle demeure bourgeoise avec un jardin d’hiver. A l’intérieur on y découvre son bureau, sa grande bibliothèque, des maquettes de ses créations… On y parle aussi beaucoup de son ami et éditeur Pierre-Jules Hetzel. Au 3ème étage une pièce a été consacrée à la reconstitution de son bateau et la visite se termine par un passage par le grenier.

La maison de Jules Verne est ouverte toute l’année avec des créneaux dédiés à des visites guidées. Si vous optez pour la visite seule, il faut compter environ 45 minutes / 1 heure. Pour plus d’information sur les jours/horaires d’ouverture, les tarifs, consultez le site internet d’Amiens tourisme.

Spectacle de la cathédrale

Nous sommes allés à Amiens en 2021. Il s’agit de l’année anniversaire de la Cathédrale. Elle fête cette année ces 800 ans. Pour l’occasion, il y a un spectacle de lumière projetée sur la façade tous les soirs du 12 juillet au 12 septembre : « Chroma ». Le spectacle dure 50 minutes. Pour la petite histoire j’ai tellement adoré, je me suis tellement prise au jeu que je n’ai pas vu le temps passé. J’ai eu le sentiment que ca ne durait que 20 minutes !

Si vous venez à une autre période sachez que tous les hivers, à la période de Noël, et tous les étés des spectacles lumineux sont organisés sur la façade de Notre Dame d’Amiens. Cette tradition remonte à 1999. Mais il parait que cette année, comme il s’agit d’un anniversaire spécial, le spectacle est exceptionnel. Nous sommes chanceux.

Si vous avez plus qu’un week-end à Amiens : nos conseils pour découvrir la somme

Amiens est une jolie ville, cependant 2 ou 3 jours suffisent pour en faire le tour. Pourquoi ne pas profiter de votre séjour pour découvrir les alentours. Voici donc une liste non exhaustive sur le thème « Que faire dans la Somme ? » pour vous donner envie de prolonger votre séjour.

La baie de Somme

A moins d’une heure de voiture d’Amiens vous pourrez découvrir cette côte très préservée. Une fois sur place vous pourrez à la fois découvrir :

  • le très joli village de Saint-Valéry-sur-Somme
  • faire une randonnée dans la baie pour apercevoir les centaines de phoques qui ont élus domicile ici
  • découvrir le parc ornithologique du Marquenterre qui accueille pas moins de 300 espèces d’oiseaux migrateurs tous les ans…

La vallée de la Somme

La vallée de la Somme c’est 120 kilomètres de pistes à explorer. Il est possible de relier Saint-Valéry-sur-Somme en suivant le chemin de halage. Si les 120 kilomètres à vélo vous font peur (comme c’est mon cas) de nombreux point d’intérêts jalonnent le parcours. Et vous pouvez en faire juste une petite partie au départ du centre ville lors de votre week-end à Amiens.

Pour plus d’information, les éditions Ouest France ont éditées un guide : « la somme en roue libre » que vous pouvez commander en ligne.

Le village de Long

Ce village se trouve à 30 kilomètres environ d’Amiens. Il est en lice cette année dans l’émission les plus beaux villages de France. Je ne le connais pas mais j’ai vu quelques affiches touristiques dans les lieux où nous avons été. Ce village semble très bucolique. Il est installé en bord de somme également.

Vous pourrez également y visiter le château et ses jardins qui datent du 18ème siècle. Il s’agit d’une propriété privée ouverte à la visite.

Le parc de Samara

Ce parc se trouve à 15 kilomètres à l’ouest d’Amiens. Il s’agit à la fois d’un site de reconstitution historique et un site paysager. Vous pourrez ainsi y observer les reconstitutions d’habitats des époques préhistorique et paléolithique à la ferme gauloise.

Le site se trouve dans la vallée de l’Acon qui est une zone classée Natura 2000 donc protégée. Des aménagements ont été réalisés pour vous faire découvrir les marais, un arboretum et vous perdre dans un labyrinthe végétal composé de 600 espèces.

Je suis sûre que la région recèle plein d’autres trésors, renseignez vous sur le site de Somme Tourisme.

Organiser son week-end à Amiens

La période

Pour pouvoir visiter les hortillonnages en visite guidée il faut venir entre le 1er avril et le 30 octobre qui est la période d’ouverture. En prenant une barque auprès de votre hébergement j’imagine que vous pouvez venir en dehors de cette période. Cependant l’hiver ca doit quand même être un peu moins sympa car moins de fleurs et il doit faire humide et froid sur les canaux. Si je devais donner un conseil je dirai que le printemps est la période idéale car plus propice à la floraison.

Si vous aimez l’esprit de Noël, n’oubliez pas qu’il y a un spectacle de lumière sur la cathédrale tous les ans à cette époque de l’année.

Comment se rendre à Amiens

Bien entendu vous pouvez venir à Amiens facilement en voiture. Cependant un autre moyen facile, et celui que nous avons utilisé, est le train. En provenance de Paris, il y a en effet des départs réguliers depuis la gare du Nord. Le trajet dure 1h15 environ.

La province n’est pas en reste car de nombreux TGV en direction de Lilles s’arrêtent à la gare de Haute Picardie TGV. Des navettes sont ensuite organisées pour rejoindre la gare du centre ville d’Amiens. Vous pouvez donc venir passer un week-end à Amiens facilement en venant de Bordeaux, Marseille, Lyon, Rennes ou Nantes.

Où dormir

Comme toutes les grandes villes, Amiens possède une offre d’hébergements très large : hôtels, chambres d’hôtes, locations saisonnières. Je ne vous parlerai cependant que de l’adresse que j’ai eu l’occasion de tester :

J’avais repéré ces jolies cabanes au cœur des hortillonnages dans l’épisode d’Echappées Belles. Depuis j’ai toujours eu envie de les découvrir, c’est pour cela que nous avons réservé là bas. En plus, cerise sur le gâteau, cet hébergement répond à 4 de nos critères j’ai ainsi pu l’ajouter à la base de données. Je vous invite à découvrir sa fiche détaillée.

D’une Ile à l’Autre ce sont 7 cabanes, de une ou 2 chambres, réparties sur 2 hectares et plusieurs îles reliées par de petits ponts. L’ambiance y est très bucolique et c’est l’adresse parfaite pour un week-end en amoureux à Amiens ! Chaque cabane dispose de sa cuisine, salle de bain, terrasse privée et d’un barbecue. Les propriétaires mettent aussi à disposition des voyageurs des vélos, des barques et un kayak.

L’établissement est très facile d’accès, il se trouve le long du chemin de hallage, le long de la Somme. Il y a possibilité de garer votre voiture devant. Si par contre vous venez en train, pas d’inquiétude, la gare se trouve à seulement 20 minutes à pied.

Restaurants locavores

Epuisés de notre journée en barque et vélo, le samedi soir nous avons diné à la maison. Cependant pendant le reste de notre week-end nous avons mangé les 2 midis au restaurant. Il s’agissait à chaque fois de restaurants proposant de la cuisine excellente et à base de produits locaux. Nous nous sommes régalés dans les 2, alors je vous partage avec plaisir ces 2 adresses. Chacune propose des plats carnés et végétariens :

  • Robin Room. Il se trouve à proximité de la cathédrale. S’il fait beau il y a quelques tables extérieures. La salle est quant à elle joliment décorée
  • Green Corner. Ce restaurant se trouve dans le quartier Saint-Leu sur les bords de Somme. Ne soyez pas rebuté par le fait qu’il soit entouré de restaurant que l’on pourrait qualifier de touristiques. Lui est une adresse parfaite pour l’apéro ou pour le brunch le dimanche.

J’ai pioché ces belles trouvailles dans l’article des Globe Bloggeurs consacré à Amiens. Ils y présentent d’ailleurs d’autres restaurants si cela vous intéresse. Pour info, nous sommes passés voir les restaurants Elisa et Break avant de nous décider pour le Robin Room. Ils n’ont pas retenus notre attention, car bien que leur cuisine donnait envie, nous trouvions dommage d’être servi dans des contenants en plastique/carton. Ils font tous les 2 traiteurs, cuisinent maison et préparent tous leurs plats à l’avance. Il faut donc se servir dans les frigos en arrivant et ils se chargent de réchauffer si on consomme sur place. Pour cette dernière option je trouve que cela créé des déchets qui pourraient facilement être évités.

Pour aller plus loin, consultez notre article et nos conseils pour des repas responsables en vacances.

Se déplacer à Amiens

J’en ai déjà beaucoup parlé mais Amiens est une invitation à la mobilité douce. Pendant notre week-end nous nous sommes déplacés à la fois en vélo, en barque et à pied. Le centre ville est quasi piéton et il y a de nombreuses pistes cyclables. C’est donc vraiment très agréable et facile. Si votre logement ne fournit pas de vélo, il y a un système de location comme dans de nombreuses villes aujourd’hui.

De plus, la ville bénéficie d’un important réseau de bus qui permet, pour ceux qui le préfèrent ou ne peuvent pas se déplacer par leur propre moyen, d’utiliser les transports en commun. Il faut d’ailleurs noter que le week-end à Amiens le bus est gratuit.

L’info en plus : la consigne

Si comme nous, vous devez rendre votre logement en fin de matinée et qu’il n’y a pas possibilité de laisser votre bagage, je vous partage volontiers notre solution. En effet, nous avions envie de continuer notre exploration mais avec les valises c’est moins pratique. C’est après plusieurs recherches que nous avons découvert que l’Ibis budget Amiens Centre Gare fait également consigne. En plus, il se trouve, comme son nom l’indique, à seulement 10 minutes à pied de la gare donc idéal pour récupérer son sac, attraper le train et repartir. Il faut compter 6€ par bagage.

J’espère que cet article vous donnera envie à vous aussi de venir passer un week-end à Amiens. Est-ce que vous allez vous aussi bouclé vos valises et découvrir cette ville étonnante ?


One thought on “Week-end à Amiens : Programme pour 2 jours et plus”

  1. Pingback: D'une Ile à l'autre - France - Ethik'Hotels

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*