Carnet de Voyage des Explor’acteurs : De la pulka dans le Vercors

Pulka Vercors - 2 skieurs entrain de randonner dans un paysage enneigé

Laëtitia, fait partie des belles rencontres que j’ai pu faire sur Instagram. En plus d’avoir créé EkoVida, elle a participé l’an dernier à la rédaction du Guide Tao,  2 000 idées et adresses pour voyager engagé. J’ai donc tout naturellement pensé à elle quand j’ai lancé la rubrique Carnets de Voyage. Avec toutes ces découvertes, j’étais sûre qu’elle aurait une incroyable aventure à nous conter. Je ne pensais pas si bien dire ! Mais je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir la Pulka dans le Vercors.

Je suis Laëtitia, la fondatrice d’EkoVida. J’ai à cœur d’accompagner les professionnels du tourisme et les particuliers dans leur transition écologique et de faire découvrir au plus grand nombre qu’un tourisme respectueux de la nature est possible. Je suis aussi passionnée d’aventures et de nature et c’est ce que je vais essayer de vous retranscrire dans ce récit de voyage.

Je voudrais vous partager une micro-aventure (NDLR : pour en savoir plus sur les micros aventures, découvrez notre article sur les nouvelles tendances du tourisme) qui m’a transportée dans le grand Nord canadien tout en restant en France ! Et oui, c’est possible !

J’ai pu sortir de ma zone de confort, expérimenter de nouvelles sensations et apprendre un tas de choses alors si ça vous donne envie, c’est parti !

Mini-expédition en pulka

Le grand jour est arrivé, nous partons pour une mini-expédition Pulka dans le Vercors et en autonomie pendant 3 jours et 2 nuits dans les montagnes enneigées du Vercors.

Pour nous aider dans cette traversée, notre guide Damien est là pour tout nous expliquer ! Ils nous présentent nos meilleures alliées pour cette aventure : les pulkas ! Ces grandes luges vont nous permettre de transporter tout notre matériel.

On se retrouve tout d’abord autour d’une boisson chaude pour un petit briefing.

La carte est sur la table, on fait le point ensemble sur notre itinéraire et on apprend à lire les reliefs.

Après une vérification du matériel (on apprend à éliminer le superflu pour se concentrer sur l’essentiel) et quelques explications techniques, on s’équipe :

Les pulkas seront attachées à nos sacs à dos de randonnée. Elles nous permettront de transporter un poids nettement supérieur qu’avec un sacs à dos, avec environ 20 kg de charge environ par personne en fonction des possibilités de chacun.

Une bonne paire de raquettes aux pieds, des bâtons de marche et quelques fruits secs dans la poche, nous sommes prêts pour l’aventure !

L’expérience de la vie outdoor en hiver

En file indienne, nous nous immergeons dans ce décor enneigé et sauvage. La personne en tête « fait la trace », c’est-à-dire qu’il doit ouvrir la voie en tassant la neige. C’est une place plus physique que nous prenons à tour de rôle.

Au cours de notre avancée, c’est l’occasion d’apprendre à utiliser la boussole et de reconnaître les traces des animaux sauvages dans la neige. Pour éviter la surchauffe dans les montées, il faut bien penser à se dévêtir car l’ennemi du randonneur en hiver, c’est la transpiration ! Il est donc indispensable de privilégier plusieurs couches de vêtements, dont des vêtements « techniques ».

Après quelques heures de marche, il est temps d’installer notre premier bivouac. On installe la tente principale qui fera office de « salon » : elle va accueillir le poêle à bois pour nous réchauffer et préparer nos repas. Il faut aller récupérer du petit bois pour l’alimenter.

Pulka Vercors - campement dans la neige qui se compose de 3 tentes : une grande pour la cuisine et 2 igloos pour la nuit

Puis c’est le moment d’installer notre tente pour passer la nuit. Pour bien dormir, le petit conseil du guide, c’est de bien tasser la neige pour avoir un sol assez plat. On déplie les duvets et on range les affaires bien au chaud.

On est seuls, loin des sentiers fréquentés, aucune trace humaine à l’horizon ! Nous sommes complètement déconnectés et pourtant tellement connectés à notre environnement, à la nature.

La pulka dans le Vercors : un moment hors du temps

1ere nuit en bivouac

Après cette première journée de marche, on prend le temps de se réchauffer autour d’une petite tisane et on part explorer les environs du campement à la lampe frontale. En pleine hiver, la nuit tombe vite et l’atmosphère change complètement. On éteint les frontales pour se laisser guider par la Lune et la nuit étoilée.

Pendant ce temps, notre guide nous a préparé un délicieux repas, c’est le moment d’échanger, de raconter ses ressentis, de prendre le temps.

On ne tarde pas, nous avons encore deux jours de rando et il faut être en forme. C’est parti pour une première nuit sous la tente en pleine hiver, je redoute la sortie pipi en pleine nuit (Je n’y ai pas échappé, c’est… « rafraîchissant » 😅)

Bien emmitouflée dans mon duvet avec ma chapka sur la tête, la nuit est paisible. Le matin, tout est gelé. Direction le petit déjeuner pour prendre des forces et se réchauffer avant de ranger le campement.

On ne laisse bien sûr aucune trace de notre passage (NDLR découvrez notre article sur les vacances zéro déchets pour imiter L, on démonte les tentes, on replie les duvets. Chaque chose a une place bien précise pour optimiser le rangement et les retrouver facilement.

Jour 2 : on prends nos marques

Nous partons pour le deuxième jour d’aventure en Pulka à travers des paysages magnifiques du Vercors, le temps a une autre dimension et le silence est apaisant !

On marche, on prend le temps d’observer les montagnes et les différents reliefs. On fait le point sur la carte au cours de la pause pique-nique et c’est reparti !

Après une belle journée de marche, c’est déjà l’heure d’installer notre deuxième campement. On a pris nos marques, chacun est plus autonome et c’est ce qu’il a à faire. C’est un travail d’équipe qui fait complètement parti de l’aventure.

Une fois le campement installé, on explore les environs (sans les pulkas), on découvre de belles traces dans la neige. Saurez-vous reconnaître à qui appartiennent ces jolies empreintes ? Une fois la nuit tombée, on éteint les frontales et on se laisse guider par la lune.

Pulka vercors - trace d'animaux dans la neige la nuit

Pour cette deuxième nuit, on apprend des petites erreurs de la veille comme mettre ses habits du lendemain bien au chaud dans le duvet avec nous, plutôt qu’à côté (c’est tellement plus agréable que quand c’est gelé) !

Encore une belle nuit à rêver sous les étoiles !

Une magnifique expérience que j’ai même renouvelée plusieurs fois tellement je me suis sentie en harmonie avec la nature. Malgré le froid et l’effort physique qui font pleinement partis de cette aventure, j’ai adoré cette sensation de liberté et de connexion avec les éléments.

Mes 3 petits tips pour aventure hivernale écoresponsable réussie

  • Privilégier le multicouches avec des vêtements techniques pour ne surtout pas transpirer que vous trouverez facilement de seconde main et n’oubliez pas le bonnet, c’est l’assurance de rester bien au chaud !
  • Utiliser un thermos pour garder l’eau à température car sinon elle peut geler
  • Avoir un super guide pour partir en toute sécurité et respecter les zones protégées

J’espère que ce petit récit de pulka dans le Vercors vous aura donner envie de vivre de belles aventures à côté de chez vous !


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*