On ne bronze plus sans crème solaire mais pas avec n’importe quelle crème non plus !

Creme solaire

Quand commence à arriver l’été se pose la question de la crème solaire que l’on va glisser dans notre valise. Il y a encore peu de temps c’était le format (spray, crème, huile…) et l’odeur qui en gros faisaient nos critères de choix. Aujourd’hui la première question qu’on doit se poser : quel est l’impact de ce produit sur l’environnement et notamment les fonds marins ?

La problématique des crèmes solaires chimiques

En effet les crèmes chimiques qui représentent toujours la grosse majorité du marché ont la fâcheuse conséquence de tuer les coraux : en se déposant sur eux, le produit les étouffe et ils finissent par mourir. Ils sont pourtant indispensables à la vie sur terre. Ils sont le refuge d’une quantité de poissons qui font le choix de s’y reproduire. Sans eux ces derniers seront exposés aux prédateurs, à la pêche (…) et les espèces finiront par s’éteindre, avec les conséquences que l’on connait sur la chaîne alimentaire. Les coraux protègent aussi les côtes en « cassant » les vagues, leur disparition entrainerait de fortes vagues sur les côtes, mettant en danger les habitants de ces zones. Bref, nous ne pouvons pas nous passer des coraux et pourtant ce sont chaque année près de 14 000 tonnes de crèmes solaires qui finissent dans la mer.(1)

Il existe des solutions alternatives

Il faut donc absolument se tourner vers les crèmes minérales pour protéger cet environnement vital. Mais là aussi ce n’est pas si simple car toutes ne se valent pas. C’est aussi notre santé qui est mise en danger à cause des nano particules (aussi présentes dans les crèmes chimiques ça va de soi). Ces dernières en effet sont des particules si petites (tout est dit dans le mot Nano) qu’elles s’infiltrent sous notre peau et en particulier dans nos poumons et peuvent causer des problèmes respiratoires. Je vous invite à lire cet article de la famille Tortue très intéressant et beaucoup complet que moi sur ce sujet. Mélina maîtrise vraiment la partie technique/chimique du sujet (profitez-en pour découvrir son site sur les cosmétiques clean il est génial).

Crème Biarritz

Et c’est donc grâce à elle que j’ai découvert les crèmes solaires de la marque Les Laboratoires de Biarritz©. Il s’agit d’une marque Française créée par 2 surfeurs originaires de… Biarritz évidemment ! Et qui dit surfeur dit amoureux de la mer. Ils se sont donc très vite poser les bonnes questions pour pratiquer leur passion dans de bonnes conditions pour la santé de leur peau sans impacter celle de la mer. Pari réussi avec des produits certifiés Bio et qui vont même au-delà de la certification. En effet leurs produits « renferment 99,5% d’ingrédients d’origine naturelle et jusqu’à 97,5% du soin est issu de l’Agriculture Biologique. (2) Nos formules contiennent 0% d’ingrédients issus de la pétrochimie et 0% d’ingrédients « à risques » (parabens, silicones, phenoxyéthanol, etc.).

Et autour du produit, comment cela se passe-t-il ?

De plus, leurs emballages ne sont pas encore en matière recyclée mais sont « 100% recyclables avec des ingrédients 100% biodégradables ». Leurs flacons bénéficient également de la technologie Airless. C’est-à-dire que cette conception empêche de faire rentrer de l’air à l’intérieur lors de son utilisation. Cela limite ainsi l’usage de conservateurs et d’anti oxydants. Le deuxième avantage est que le produit n’est pas en contact avec nos mains et donc des bactéries qui s’y trouvent.

Enfin et c’est non négligeable, la marque a été créée en France. Elle est également toujours 100% produite en France, principalement dans les Pyrénées Atlantiques.

Et vous aviez vous déjà réfléchi à l’impact de votre crème solaire sur l’environnement et votre santé ?

Petite précision il s’agit d’un article non sponsorisé mais nous avons tout de même demandé l’accord de la marque si elle était d’accord pour que nous publions un article sur leurs produits et donc d’être associée à Ethik Hotels

(1) Source National Géographique https://www.nationalgeographic.fr/environnement/les-cremes-solaires-sont-nocives-pour-les-oceans-mais-des-alternatives-existent
(2)La certification Bio exige notamment qu’au moins 95% des ingrédients soient d’origine naturelle et qu’au minimum 20% du cosmétique fini soit issu de l’Agriculture Biologique (selon le référentiel COSMOS pour les cosmétiques mis sur le marché depuis le 1er janvier 2017).
(3) https://www.kinemedical.fr/content/12-le-flacon-airless-un-conditionnement-tchnique-hygienique-et-performant

Image par <a href= »https://pixabay.com/fr/users/chezbeate-1519166/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1461397″>chezbeate</a> de <a href= »https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&amp;utm_medium=referral&amp;utm_campaign=image&amp;utm_content=1461397″>Pixabay</a>


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*