Tourisme durable au Havre, en Normandie

Photo qui montrer les falaises d'Etrat, l'eazu turquoise de la mer qui contraste avec la couleur blanche des falaises et l'herbe très verte au haut.

Retour sur un week-end d’octobre en Normandie. J’ai eu l’occasion pendant ces deux jours de retourner à Etretat et de découvrir Le Havre tout en séjournant dans un hôtel responsable du centre ville.

J’ai eu la grande chance d’être invitée un week-end au Nomad Hotel Le Havre fin octobre. Je vous l’accorde, Le Havre sur le papier ça ne fait pas forcement rêver. Et pourtant, je dois vous avouer que nous avons passé un excellent week-end. D’ailleurs, peut être que comme moi vous ne le saviez pas, la ville a été classée au Patrimoine Mondiale de l’Unesco en 2005.

Cette fois, c’est avec une de mes amies que je suis partie. Clément, originaire de Normandie, n’était pas particulièrement emballé par un week-end au Havre qu’il connait bien.

Hasard du calendrier, ce week-end coïncidait avec le dernier week-end avant le 2ème confinement. Cela lui a donné une saveur encore plus appréciable. Voir la mer et prendre le (grand) air avant de retrouver le confort de notre appartement pour plusieurs semaines, ça n’a pas de prix.

Alors, vous devez vous demander ce qu’on a bien pu faire pendant ces 2 jours !

Etretat

En partant de Paris, nous avons tout d’abord pris la direction d’Etretat situé à seulement 35 minutes de route du Havre. L’objectif était d’arriver sur place pour déjeuner. Objectif atteint mais nous n’avions pas anticipé le monde… Nous n’étions pas les seules à chercher de l’évasion avant un possible reconfinement.

Non sans mal, nous avons fini par trouver une place pour nous garer après la caserne de pompiers (je vous donne l’info au cas où vous souhaiteriez vous y rendre un week-end de grande affluence, ne me remerciez pas ;D). C’est parti pour la recherche d’un restaurant. On a écumé toutes les adresses potentielles, sans succès malheureusement : tout était complet avec une file d’attente devant. Malgré tout, nous étions en période de couvre-feu, nous n’avions pas envie de passer des heures à attendre et ne pas profiter du lieu. Solution de repli : sandwich à la boulangerie à manger face à la mer et aux falaises. Il y a pire vous me direz et je vous le confirme. Quand en novembre je regardais la vue depuis la fenêtre de mon appartement je me disais que, vraiment, nous n’étions pas si mal.

On a ensuite profité de l’après-midi pour arpenter les fameuses falaises. A chaque détour les vues étaient époustouflantes. Les contrastes de couleurs étaient eux aussi superbes. On ne s’en lasse pas. Si vous vous rendez là-bas, je ne peux que vous conseiller de ne pas vous arrêter à la première falaise au-dessus de l’arche. Poursuivez le chemin, il est très praticable, vous vous éloignerez de la foule et pourrez profiter pleinement des paysages que nous offre Etretat.

Le Havre

Comme déjà évoqué, nous étions en période de couvre-feu, je ne pourrai donc pas vous conseiller LE super restaurant du Havre. Nous avons opté pour l’option diner dans une brasserie juste à côté pour avoir le temps de profiter de notre repas sans courir. Néanmoins nous avons bien mangé et l’accueil y était chaleureux. Si vous êtes fatigués après votre 1er journée et voulez jouer à domicile je vous conseille donc Le Marignan.

Le Lendemain, entre un footing le long de la plage et une promenade dans le centre-ville, nous avons découvert Le Havre. Bon, je le conçois, l’architecture n’est peut être pas la plus élégante qui existe. Rappelons-nous que la ville a été entièrement détruite pendant la 2nd guerre mondiale. Il a donc dû fallut la reconstruire rapidement. Cependant, j’ai trouvé très agréable que les rues soient larges et arborées et j’ai donc pris plaisir à m’y promener. 

De plus, la ville est dotée d’une grande plage avec une belle promenade. C’est réellement un espace appréciable. D’autant que le dimanche il y a beaucoup de monde à s’y promener, c’est très vivant : des sportifs, des familles, des promeneurs…

Encore une fois, nous n’avions pas assez anticipé et c’était complet mais ma maman m’avait conseillé d’aller visiter l’appartement témoin Perret. Il s’agit d’un appartement réaménagé tel qu’à l’origine, après la guerre. Cela permet de découvrir les propositions faites pour reloger les familles à cette époque. De plus, cela contraste avec l’architecture austère extérieure où la part belle est faite à l’apport lumineux naturel.

Le Nomad Hotel

Il s’agit d’un hôtel moderne situé juste à côté de la gare. Je vous arrête tout de suite : l’hôtel est très bien insonorisé, on n’entend absolument pas les trains depuis la chambre et, surtout, la gare du Havre, ce n’est pas Gare de Lyon. Donc, même si vous avez l’ouïe très fine, dites-vous qu’il n’y aura pas 50 trains dans la soirée.

Dès l’entrée, vous avez la possibilité d’acheter une gourde en inox. Il y a d’ailleurs une fontaine d’eau filtrée si vous n’êtes pas adepte de l’eau du robinet. La chambre est un open space où la salle de bain est intégrée dans l’espace de vie. Encore une fois, pas de panique, il y a un rideau si vous voulez de l’intimité ! En parlant de douche, vous pouvez contrôler, sur la tablette qui pilote toute la chambre (volets, TV…), la quantité d’eau que vous utilisez. C’est très pédagogique sur la gestion de l’eau. Vous avez d’ailleurs même la possibilité de sélectionner « Economie d’eau » lors de votre réservation. On vous attribue alors une quantité d’eau et on vous applique une réduction.

Un livret est à disposition dans la chambre. Il récapitule le fonctionnement de l’hôtel, énumère les choix éco-responsables faits lors de la construction et l’aménagement de l’hôtel. Vous y apprendrez, entre autres que :

  • la moquette des couloirs est produite avec des filets de pêche recyclés
  • L’eau de pluie alimente les chasses d’eau
  • les couettes sont en fibres recyclées
  • etc.

D’autres idées d’escapades autour du Havre

En restant plus longtemps, nous aurions également pu nous rendre à Honfleur qui est juste de l’autre côté du pont de Normandie. Nous, nous connaissions déjà. Si ce n’est pas votre cas, je ne peux que vous inciter à aller découvrir cette très jolie ville et son port. Vous avez aussi la possibilité de partir à la découverte de Deauville et Trouville.

En tout cas Nomad Hotel Le Havre est un excellent point de chute pour venir faire de l’écotourisme dans la région. D’ailleurs, si vous faites le choix de venir au Havre en train, des bus sont mis en place pour vous conduire à Etretat et Honfleur.

Et vous, vous connaissez Le Havre ? Est-ce que je vous ai donné envie de passer outre vos aprioris et d’aller découvrir cette ville ?

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*