Comment bien choisir une station de ski écologique ?

Femme avec une combinaison rose de dos entrain de descendre une piste de ski face à une montagne enneigée. En bas il y a une croix et quelques sapins

Dévaler les pistes enneigées à toute allure, profiter d’un chalet à l’ambiance chaleureuse le soir venu, retrouver son âme d’enfant dans la neige, les vacances au ski sont une aventure à part entière. Mais quand la conscience écologique s’en mêle, les questionnements arrivent. Est-ce réellement possible d’être un voyageur responsable et de continuer à profiter des sports d’hiver ? Bonne nouvelle : la réponse est oui ! En adoptant des bonnes pratiques et en choisissant une station de ski éco-responsable grâce à des labels aux critères stricts comme « Flocon Vert », vous pouvez passer des vacances écologiques à la montagne ! Suivez le guide et découvrez comment choisir votre station de ski écologique pour votre prochaine escapade hivernale.

  1. Les sports d’hiver : un impact écologique non négligeable
  2. Choisir une station de ski écologique pour ses prochaines vacances
  3. Les bonnes pratiques du ski éco-responsable

Les sports d’hiver : un impact écologique non négligeable

Perte de biodiversité

Malheureusement, nos bien-aimées pistes damées et remontées mécaniques sont loin d’être sans conséquences sur la biodiversité montagnarde. En effet, pour construire de nouvelles pistes de glisse, il est nécessaire de défricher le terrain. À cause de ce type de pratique, l’habitat naturel des animaux est menacé : la faune et la flore des zones de montagne se font rares aux alentours des stations de ski.

Les câbles des remontées mécaniques sont également dangereux pour les grands oiseaux, comme le Tétras Lyre dans les Alpes et le Grand Tétras dans les Pyrénées. Pour lutter contre cet effet néfaste pour les oiseaux, certaines stations mettent en place une signalisation des câbles.

Bilan carbone

57 % des émissions de CO2 des stations de ski sont causées par le transport (source : ADEME). En effet, la plupart des vacanciers prennent encore leur voiture individuelle pour se rendre à la montagne. Des stations de ski écologiques tentent donc de développer les transports en commun pour offrir une alternative aux voyageurs.

Le damage des pistes représente également une petite part de l’impact carbone des stations. Sur cet aspect-là, les stations de ski tentent d’agir en formant leurs conducteurs à l’éco-conduite des engins de damage et en soutenant des projets de développement de dameuses à hydrogène.

deux dameuses rouges en action sur une étendue de neige fraiche

Gestion des déchets

Là encore, le sujet des déchets est un réel problème pour les stations de ski, en particulier au printemps lorsque la neige commence à fondre. Ainsi, certains télésièges ne comptent pas moins de 30 000 mégots retrouvés abandonnés sous le parcours. Quand on sait qu’un mégot peut polluer jusqu’à 1 mètre cube de neige, le constat est effrayant !

Gestion de l’eau

Autre phénomène non négligeable, la neige de culture est de plus en plus utilisée par les stations. La surface en neige artificielle est ainsi passée de 600 hectares en 1995 contre 2300 hectares en 2017. Avec le réchauffement climatique qui s’accélère, cette tendance à la hausse risque malheureusement de se poursuivre.

En outre, l’eau qui sert à la neige de culture provient des cours d’eau, des retenues d’altitude et du réseau d’eau potable. Même si l’eau finit par fondre, cette consommation excessive et anormale perturbe le cycle de l’eau et menace la vie aquatique locale.

Choisir une station de ski écologique pour ses prochaines vacances

Heureusement, plusieurs stations de sport d’hiver mettent en place des actions pour lutter contre ces effets néfastes ! Nous vous donnons quelques éléments pour vous aider à choisir.

Les labels à repérer

Flocon Vert

station de ski écologique - logo du label flocon vert decerné aux stations de ski engagées dans une démarche responsable

Flocon Vert, c’est le label de référence pour les stations de ski. Initialement créé en 2012, il a été réactualisé et simplifié par l’association Mountain Riders en 2016. À ce jour, 9 stations ont décroché le précieux sésame, la dernière en date étant Morzine-Avoriaz.

Flocon Vert évalue les stations selon 20 critères répartis en 4 thématiques principales :

  • gouvernance et destination,
  • économie locale,
  • aspect social et culturel,
  • ressources naturelles et écologie

Les stations de ski sont réévaluées tous les 3 ans et ne doivent pas relâcher leurs efforts pour conserver leur certification.

Green Globe

green globe logo label

Si Green Globe n’est pas spécifique aux stations de montagne, c’est le label international du tourisme durable par excellence. Cette certification récompense tous les acteurs du tourisme qui agissent sur 25 critères autour de la gestion durable, de l’aspect social et économique, du patrimoine culturel et de l’environnement.

Le domaine skiable Le Grand Massif a par exemple reçu cette certification en 2016.

Rendez-vous sur notre article dédié pour en apprendre plus sur tous les labels du tourisme durable.

Les autres initiatives engagées

Le trophée Cimes Durables

station de ski écologique - logo trophé des cimes durables qui ressemble à une bulle de bd bleu/vert avec en bas la découpe de deux montagnes

C’est l’ANMSM (Association Nationale des Maires des Stations de Montagne) qui a lancé cette initiative en 2016. Depuis cette date, tous les 2 ans, le trophée Cimes Durables récompense des stations de ski pour leurs mesures et leur engagement en faveur du développement durable.

Ainsi, Font-Romeu, petite station des Pyrénées a été récompensée en 2020 pour son Musée Sans Murs : un musée d’art contemporain à ciel ouvert, le plus haut d’Europe, dans lequel art et nature ne font qu’un.

Si vous cherchez un hébergement éco-responsable à proximité de Font-Romeu, nous vous conseillons l’Orri de Planès, un gîte-auberge écologique accueillant et chaleureux.

Les engagements écologiques des Domaines Skiables de France (DSF)

Domaines Skiables de France, la chambre professionnelle des opérateurs de stations de ski, s’engage aussi pour l’environnement. Ainsi, l’entité accompagne les domaines skiables dans leur management pour que leur développement ne mette pas en péril le patrimoine naturel local. Plusieurs axes avec différents objectifs sont fixés : un axe climatique pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2037 ainsi que des axes eau, agriculture, biodiversité, paysages et déchets.

3 exemples de station de ski écologique

Photo de la station de Chamrousse sous un ciel bleu et une neige blanche. A droite un immeuble orange

Voici une petite sélection de 3 stations labellisées « Flocon Vert » qui mettent en place des actions de préservation de leur patrimoine.

La Pierre Saint Martin (Pyrénées)

Cette station des Pyrénées-Atlantiques développe des infrastructures pour faciliter l’accès à la station sans voiture. Avec une initiative « Skibus » mise en place, il est possible de rejoindre le village depuis St Sébastien en Espagne ou Bayonne en France en transport en commun.

Chamrousse (Isère)

Chamrousse, petite station de ski de l’Isère, située à 30 kilomètres de Grenoble, a mis en place une initiative « Chamrousse Propre ». Ainsi, dans ce cadre-là et en collaboration avec la société Tri-Vallées, la station organise en fin de saison des collectes de matériel usagé. Le but est de revaloriser les matériaux : le métal est réemployé pour d’autres usages, tandis que le broyat récupéré du reste des équipements sert de combustible à des cimenteries. Ainsi 200 paires de skis permettent d’économiser 3 tonnes de pétrole.

Les Arcs (Savoie)

Les Arcs en Savoie est grand domaine skiable très engagé pour l’environnement. Ainsi, côté biodiversité, ils ont mis en place la zone de tranquillité de l’Arpette, permettant au Tétras-lyre de bénéficier d’un espace de vie préservé.

Un funiculaire qui fonctionne 7 jours sur 7 permet également de rejoindre la station sans voiture depuis la gare de Bourg Saint Maurice. Ainsi les rues des Arcs profitent du calme de l’absence d’automobiles. De quoi passer de belles vacances relaxantes !

Vous souhaitez découvrir de nouvelles sensations, nous avons recensé pour vous 11 idées d’activités à la montagne en hiver qui changent du ski alpin.

Les bonnes pratiques du ski éco-responsable

Aller au ski sans sa voiture

La voiture individuelle reste le moyen de transport privilégié pour les vacances au ski. Ainsi, les routes des Alpes sont très souvent saturées et les parkings des stations plein à craquer pendant les vacances de février. Si certains villages ne sont pas encore accessibles aisément en voiture, d’autres mettent en place des mesures pour faciliter l’arrivée des voyageurs. Alors, si vous le pouvez, soutenez ce genre d’initiatives ! En plus, vous gagnez du temps et vous arrivez moins fatigué.

Comptez par exemple 5 heures de trajet depuis Paris jusqu’à Bourg-Saint-Maurice en TGV contre 6 heures et demie en voiture. Ensuite, il ne vous reste qu’à emprunter le funiculaire pour rejoindre les Arcs.

station de ski écologique - un skieur avec un pantalon vert entrain de descendre une piste de ski pendant qu'on voit un train passé devant lui

Pourquoi ne pas en profiter pour tenter l’expérience du train de nuit ? Briançon est accessible en train couchette et vous permet d’arriver à Serre-Chevalier sans voiture. Dans les Pyrénées, vous pouvez également rejoindre Ax-les-Thermes et les pistes enneigées environnantes pendant votre sommeil.

Pour encore plus d’aventures inoubliables sur les rails, découvrez 6 trajets mythiques en train couchette en Europe.

Enfin, si votre station de rêve n’est pas accessible en transport en commun, pensez au covoiturage comme alternative.

Louer ou acheter d’occasion son matériel

Pour du matériel utilisé une semaine par an, cela vaut-il le coup d’acheter son équipement de sports d’hiver ? Privilégiez la location si votre pratique reste occasionnelle. De cette façon, vous n’avez pas besoin de vous occuper de l’entretien et vous libérez de la place chez vous ! Pensez également à réserver à l’avance votre paire de skis, les agences de location proposent en général des tarifs avantageux.

Alternativement, vous pouvez également acheter votre équipement d’occasion. En fin de saison, les stations vendent une partie de leur stock à des tarifs souvent intéressants.

Garder ses bonnes habitudes comme à la maison

Limiter et faire attention à ses déchets est un excellent écogeste en montagne ! Si vous êtes fumeur, pensez à votre cendrier de poche pour ne pas jeter vos mégots dans la nature. Emportez également une gourde dans votre sac à dos pour limiter les bouteilles en plastique et si vous le pouvez, préparez vous-même vos pique-niques pour éviter les emballages superflus.

Découvrez toutes nos bonnes pratiques pour des vacances zéro déchet, même au ski !

Enfin, comme à la maison, diminuez si possible le chauffage de votre chalet ou appartement de location. Rien qu’une diminution d’1°C, c’est déjà des économies d’énergie importantes effectuées ! Vous pouvez aussi baisser le chauffage la journée pendant que vous êtes en train de dévaler les pistes.

Vous connaissez maintenant toutes nos astuces pour choisir une station de ski écologique et planifier vos prochaines vacances ! Où avez-vous prévu de partir cet hiver ? Racontez-nous en commentaire !

Article rédigé par Anaïs Maroteaux, rédactrice web SEO

Sources images :
– Sam Bark on Unsplash
– Heike Georg de Pixabay
– pasja1000 de Pixabay
– Ludovic Charlet on Unsplash


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*