Ecotourisme : décryptage d’un enjeu écologique essentiel

Magnifique paysage avec vue sur les montagne et un cours d'eau montagne

Aujourd’hui, la préservation de la planète est l’un des enjeux les plus importants pour la conservation d’une bonne condition de vie pour l’humanité. Les scientifiques alertent régulièrement sur le développement d’une crise écologique à l’échelle de la planète. L’écologie est donc fondamentale car en protégeant l’environnement et la nature, elle permet de limiter les dégâts de la crise que l’on pourrait traverser et donc par extension de mieux protéger nos sociétés. Découvrez donc l’écotourisme, un des moyens de participer à la préservation de la Terre tout en vous faisant explorer de nouvelles cultures et de nouveaux territoires.

  1. Le développement durable et ses préoccupations
  2. Quels sont les principes de l’écotourisme ?
  3. Comment faire de l’écotourisme ?

Le développement durable et ses préoccupations

Tout d’abord, le développement durable est un mouvement important à prendre en compte pour les besoins de notre génération ainsi que les générations futures. En effet, il s’agit d’une nouvelle manière d’organiser les sociétés humaines afin de leur permettre d’exister sur une longue durée.

Pour cela, nous devons nous appuyer sur 3 piliers essentiels :

  1. Économique
  2. Social
  3. Environnemental

Le but du développement durable est donc que nous nous situons au carrefour de ces piliers afin d’avancer ensemble.

Nous avons donc trouvé plusieurs alternatives, dont l’écotourisme, afin de minimiser l’impact sur l’environnement lorsque nous voulons voyager. Dans la mouvance du développement durable, l’écotourisme est défini en 1992 par la Société internationale d’écotourisme comme étant « une forme de voyage responsable dans les espaces naturels contribuant à la protection de l’environnement ainsi qu’au bien-être des populations locales. »

C’est à ce moment précis que l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) entre en jeu. L’OMT est l’institution des Nations Unies chargée de promouvoir un tourisme responsable, durable et accessible à tous, tout en veillant particulièrement aux intérêts des pays qui se développent. L’Organisation a été créée le 1er novembre 1974 par 51 États. Elle compte, aujourd’hui, 155 pays, 7 territoires et plus de 400 membres affiliés représentant le secteur privé, des établissements d’enseignement, des associations de tourisme et des autorités touristiques locales. 

Quels sont les principes de l’écotourisme ?

Le terme « écotourisme » est utilisé pour rassembler les formes de tourisme durable (que nous avions défini dans cet article : Qu’est ce que le tourisme durable et responsable) qui présentent les caractéristiques suivantes :

monsieur habillé en rouge qui se balade dans la nature
  1. Tourisme basé sur la nature : biodiversité, observation, cultures traditionnelles.
  2. Tourisme qui intègre des caractéristiques éducatives et d’interprétation du milieu naturel, tout en préservant et valorisant cet environnement.
  3. Tourisme organisé à l’intention de petits groupes de personnes : des voyagistes spécialisés pour valoriser le tourisme dans une approche locale. 
  4. Minimiser les impacts négatifs sur l’environnement naturel et socio-culturel.

L’écotourisme est un moyen de voyager tout en éduquant les voyageurs sur l’importance de la conservation, le respect de la diversité culturelle et ses liens à l’environnement. Il s’inscrit donc dans une démarche durable et écologique. Le développement de ce type de tourisme contribue à la prise de conscience individuelle de la nécessité de protéger l’environnement, mais, également, permet une diffusion des savoirs à l’international.
Les voyageurs et vous-même prenez conscience que la préservation de la nature est importante pour nos générations futures. De ce fait, voyager de manière responsable, visiter des zones naturelles, admirer les paysages, la faune et la flore, ainsi que les animaux vous fait vous rendre compte de la beauté naturelle qui entoure notre belle planète Terre.

Vous sensibiliser, à ce niveau, devient très importante au fil des années et de plus en plus d’hôtes, propriétaires d’hôtels etc. veulent partager leurs valeurs avec vous.

Vous faire prendre conscience des enjeux environnementaux vous amènera une sensation de bien-être. En effet, l’écotourisme s’intéresse aux populations locales, à leur savoir-faire, à leur culture, à leurs coutumes et à leurs traditions. Durant votre séjour, vous allez découvrir et apprendre une multitude de choses.

De plus, l’écotourisme rend le tourisme (touristes et opérateurs) plus responsables dans votre modes de mise en dynamique du tourisme, en vous sensibilisant à la biodiversité, à la complexité et la richesse des lois de la nature.

Alors, agissons ensemble !

Comment faire de l’écotourisme ?

De nos jours, il existe une nouvelle manière de voyager : l’écotourisme.

Mais comment pratiquer cette forme de tourisme ?

Il existe plusieurs façons d’y adhérer. Pour vous aiguiller et avant d’aller plus loin, découvrez les 10 commandements du voyageur responsable.

Voyager léger et sans escale

valise jaune avec vêtements

En effet, plus un avion, une voiture ou un train est lourd, plus il utilise de carburant. Le poids d’un avion est déterminé par les voyageurs, mais aussi par leurs bagages

Donc, plus les valises sont lourdes et plus elles impactent la quantité d’essence qui sera nécessaire au vol. Pour minimiser les bagages, il faut donc apporter des vêtements  facilement lavables durant le séjour et qui pourraient être portés plus d’une fois.

Les avions consomment également bien plus au décollage et l’atterrissage c’est pourquoi choisir un trajet sans escale est idéal.

Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à lire ou relire notre article sur l’avion et son réel impact environnemental.

Les transport les plus écologiques

Le train

Vous habitez Paris et devez retrouver votre famille pour des vacances à Bordeaux. En voiture, les longues distances prennent beaucoup de temps surtout lors des grands départs mais sont aussi très cher. Vous n’avez peut-être pas pensé que les voyages en voiture sur de longues distances auront également un impact négatif sur notre environnement.

Voyager en train est plus écologique :

  • Émissions modérées de dioxyde de carbone ;
  • Consommation d’énergie réduite.

On peut dire que le train est le moyen de transport le plus écologique. En l’utilisant, vous évitez également la pression des embouteillages, la fatigue des trajets longue distance, les coûts liés au stationnement… Vous l’aurez compris, si vous souhaitez voyager de manière écologique, le train est votre allié !

Les autocars

Les autocars sont un moyen de transport très écologique : saviez-vous qu’un autocar retire l’équivalent de 30 voitures ? Par conséquent, prendre des bus longue distance réduit considérablement le nombre de voitures sur la route. Le bus peut déjà être considéré comme une sorte de transport écologique. Sa faible consommation et ses faibles émissions de dioxyde de carbone en font également un moyen de transport respectueux de l’environnement.

Le covoiturage

Vous ne trouvez pas de trajet en train ou en bus qui correspond à votre date de départ ou à votre budget ? Ne paniquez pas ! Enfin, il existe une solution assez écologique : le covoiturage. Pourquoi pensons-nous que le covoiturage est écologique ? C’est très simple, car la pollution causée par 4 ou 5 d’entre vous dans une voiture est bien moindre que lorsque chacun conduit sa propre voiture sur la route ! Ensuite, c’est aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes au cours du voyage !

Le tram

En plus de vous permettre de prendre un bus plus vite qu’en centre-ville, les tramways sont aussi écologiques et durables. Choisir de voyager en tramway contribue grandement à protéger notre planète puisqu’il fonctionne à l’électricité.

Faire la différence entre touriste et voyageur

Pour certains, il pourrait être difficile de percevoir la différence entre un voyageur et un touriste, mais celle-ci est grande. Le touriste visite les lieux les plus touristiques et recherche les grandes chaînes qu’il connaît, comme Starbucks, Subway ou McDonald’s, pour se nourrir, par exemple. Le voyageur, quant à lui, tente de s’immerger dans la culture locale, autant au niveau artistique que culinaire. Il veut connaître les grandes différences culturelles qu’il y a entre son pays d’origine et celui qu’il visite, mais il s’intéresse aussi au côté plus humain. Immanquablement, si vous agissez en voyageur plutôt qu’en touriste, vous apprendrez beaucoup de choses et reviendrez de votre voyage avec un bagage supplémentaire.

Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir.

Gilbert Keith Chesterton

Protéger l’environnement qui vous entoure

voiture électrique noire

L’environnement est au centre des débats depuis plusieurs années. Il englobe évidemment tout ce qui nous entoure, autant sur la terre que dans les airs, c’est pourquoi il est si important de le préserver. En voyage, plusieurs voyageurs aiment louer une voiture une fois rendus à destination afin de pouvoir se déplacer librement et sur de plus longues distances. Si tel est votre cas, un réflexe écotouristique serait d’opter pour une voiture électrique ou hybride afin de minimiser votre utilisation d’essence, et donc, votre émission de carbone. Il serait aussi préférable de choisir la plus petite voiture possible, selon vos besoins; plus elle est petite, moins elle consomme.

Vous pourriez même opter pour un vélo électrique ou même une trottinette électrique pour vous déplacer en ville et circuler plus facilement dans les rues souvent très étroites.

Économiser l’énergie

Un comportement responsable implique aussi l’économie de l’énergie. Au même titre que lorsque vous quittez la maison pour la journée, vous devriez fermer les lumières, la télévision et le chauffage ou la climatisation de votre chambre d’hôtel. Tous ces appareils consomment de l’énergie pour rien si vous les laissez fonctionner en votre absence.
De plus, votre chambre ne nécessite pas un ménage quotidien. Ainsi, vous économiserez sur l’utilisation de nettoyants chimiques et sur l’énergie que nécessite l’aspirateur et le lavage des draps et des serviettes de bain, par exemple, que vous pouvez, sans problème, utiliser plus d’une fois. 

Penser au recyclage et à la réutilisation

l'écotourisme, un enjeu essentiel : poubelle verte de recyclage

D’abord, au lieu d’acheter des bouteilles d’eau, prenez une bouteille réutilisable que vous prenez avec vous et que vous pouvez remplir à volonté dans des fontaines ou des robinets. Finalement, tâchez de ne jamais jeter vos papiers, cartons ou plastiques dans une poubelle; tentez de les garder avec vous jusqu’au moment où vous rencontrerez un bac de recyclage. Vous voulez aller encore plus loin ? Découvrez nos conseils pour passer aux vacances zéro déchet !

L’écotourisme est l’occasion parfaite pour explorer et découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles cultures et de nouvelles personnes tout en faisant facilement votre part pour préserver au mieux l’environnement.

Cet article vous a plu ? Continuez la lecture et découvrez 9 destinations éco-responsables où pratiquer l’écotourisme facilement.


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*