Carnet de Voyage des Explor’acteurs : Vacances aux Maldives

Plage paradisiaque de l'ile veligandu : sable fin,mer turquoise, cocotiers

J’ai rencontré Alexandra sur Instagram grâce à leur compte On Holidays Again. elle y raconte les escapades et voyages qu’ils réalisent, avec Pierre, son mari. Leur compte est un avant goût de ce que vous pourrez trouver sur leur blog de voyages chic & cosy qui s’appelle lui aussi On Holidays Again également. Depuis nos premiers échanges durant l’été 2020 c’est toujours avec plaisir que nous échangeons régulièrement. J’ai donc tout naturellement pensé à eux lors de la mise en place de la nouvelle rubrique : Carnet de Voyage. Ils ont décidé de nous parler de leurs vacances au Maldives !

Pendant des années, partir aux Maldives était pour nous plus que des vacances sous le soleil et une oasis de chaleur en plein hiver. Autant l’avouer, ces vacances étaient aussi bienvenues que thérapeutiques. Entre une vie professionnelle stressante et une vie privée à s’épuiser d’une activité à l’autre, les Maldives ont constitué un refuge où on mettait tout sur pause durant 2 semaines. Grâce à nos emplois, nous avons pu voyager une quinzaine de fois aux Maldives dans des hôtels de bon standing. Si nous en avons aimé la plupart, notre coup de cœur va sûrement à Veligandu.

Veligandu, une de nos îles préférées

Nous avons eu l’occasion d’aller 2 fois sur Veligandu. Une première fois en 2008 puis en 2017. C’est une belle petite île où on se sent bien, grâce à d’élégantes infrastructures en bois, un magnifique lagon turquoise, l’atmosphère qu’elle dégage et la gentillesse du personnel. La qualité exceptionnelle de la nourriture sous forme de buffet a fini de nous séduire. Il est également possible que le passage d’un banc de dauphins au large du lagon à 13h et à 19h nous ait fait aimer cette île pour toujours…

Depuis quelques années, on privilégie les séjours dans des bungalows sur pilotis. C’est vraiment une sensation unique « d’habiter » au-dessus de l’eau. On en raffole. Ça nous permet d’assister en permanence au spectacle sous-marin. L’eau est tellement transparente, qu’on voit aisément si un poisson perroquet, une tortue ou une raie aigle se prélasse au pied du bungalow. Cela offre également l’énorme avantage de pouvoir aller se baigner dans l’eau en un instant, et démarrer le snorkeling directement depuis sa chambre.

Vacances aux maldives - lagon turquoise avec des bungalows sur pilotis et derrière la plage de l'île

Le lagon de Veligandu est comme la plupart des lagons maldiviens : magnifique ! Chacune des nombreuses nuances de bleu est un vrai bonheur pour les yeux. Dans le récif, le spectacle se poursuit avec une multitude de poissons colorés. Sous la quiétude apparente du lagon s’agite un monde d’une incroyable richesse. Le seul bémol : lors de notre 2ème voyage, le récif maldivien a (à nouveau) subi un réchauffement des eaux. Il a suffi de 2 degrés de trop pendant 1 mois, pour tuer les coraux du récif. Le corail est mort, donc blanchi et il ne nourrit plus les jolis petits poissons. Il y avait donc moins de poissons colorés, mais plus de gros poissons, comme des mérous, des balistes titans et même des pieuvres (ça, c’était trop chouette !).

Lors de ce dernier voyage à Veligandu, on a eu l’occasion de discuter avec le General Manager. En écoutant sa philosophie, on a mieux compris pourquoi on se sent si bien sur cette île. Il lit tous les commentaires des clients et s’efforce de gommer chaque point faible. On l’a questionné sur la gestion de l’eau douce, les aliments, etc. Ceci nous a amenés à une visite « backstage » de l’île. On a été impressionnés par tout ce que demande comme ressources la gestion d’une île. En 4 mots : rien ne se perd ! Déchets organiques = composte ; eaux usées = arrosage ; etc.

Que faire sur une île des Maldives ?

Selon les resorts, les activités peuvent être très variées. De notre côté, on a toujours recherché des îles calmes et un récif qualitatif.

Balistes clown

Sur toutes les îles, il y aura des activités nautiques à disposition. Certaines proposent du parasailing en plus du kayak, d’autres proposent du paddle, etc.

Voici un échantillon des activités qui occupent une belle journée sous le soleil :

  • Snorkeling (dans le récif ou en excursion)
  • Plongée
  • Baignade dans un lagon paradisiaque
  • Se balader sous les cocotiers dans l’île
  • Observer les poissons et/ou les dauphins depuis le ponton
  • Lire sur sa terrasse
  • Faire la sieste
  • Se faire masser au spa
  • Faire un tour de l’île en canoë
  • Regarder le héron de l’île pêcher les petits poissons
  • Être fascinés de voir les requins à pointe noire chasser dans le récif
  • Boire un cocktail en regardant le coucher de soleil
  • Etc.

À nos yeux un voyage aux Maldives ce sont de vraies vacances où tout est mis sur « off » lors d’une parenthèse loin du monde. Même si de plus en plus d’îles sont équipées de wifi, nous privilégions la déconnexion numérique pour plus de connexion à la nature, aux autres et à nous-mêmes. Tout ça en vivant pendant 2 semaines les pieds à l’air. Autant dire que le retour en Europe est souvent un choc…

Pour aller plus loin, découvrez nos articles sur les activités écologiques à pratiquer en vacances et sur les vacances déconnectées.

Un écosystème fragile

Lors de notre 1er voyage aux Maldives en 2001, on a pu constater de nos yeux l’impact du réchauffement climatique. Le courant El Niño était passé quelques années plus tôt et avait tué les coraux. Le corail repousse à raison d’1 cm par année. On voyait donc quelques repousses colorées sur des masses de coraux blanchis. Le snorkeling nous a permis d’observer la vie sous-marine. On a vu à quel point l’écosystème marin dépend de ce corail et également à quel point cet univers sous-marin est victime de l’irrespect des humains.

Voir des touristes se poser avec leurs palmes (et irrémédiablement casser) sur de fragiles dentelles de coraux vivants, vieux de plusieurs siècles juste pour se prendre en photo ; ou les regarder casser sous nos yeux des repousses en marchant dessus sans faire attention, c’est le genre de chose qui fait vriller nos tripes.

Dans notre vie et nos voyages, on donne beaucoup d’importance au respect de l’Homme envers la nature. Aux Maldives, c’est encore plus flagrant. Les actions/réactions se déroulent sous nos yeux. Au fil de nos voyages suivants, on a fait très attention à ce qu’on emportait dans nos valises : un produit de douche, un shampoing et de la crème solaire biologiques et respectueux du corail. Ici, il n’y a pas moyen de se passer de crème solaire, le soleil ne fait pas de cadeau. Cependant, choisir un produit qui impacte un minimum la nature ne demande qu’un peu de préparation.

vacances au maldives : requin à pointe nageant au dessus du corail

Dans ce sens, on évite également de toucher les poissons et surtout les tortues marines. Ça arrive qu’une tortue vienne près de nous pendant le snorkeling et c’est très simple de la suivre. Mais être trop près et commencer à la toucher, ça la stresse énormément. Ne pas toucher, c’est respecter.

Du respect de la culture locale au respect de la vie marine, les Maldives sont un endroit très précieux qui vit la montée des eaux, le réchauffement climatique et la pollution humaine de plein fouet.

Dans ces îles, les vacances s’écrivent avec un grand V. Si on fait attention avec quelques gestes simples, on préserve ce coin de paradis terrestre.

Découvrez les autres aventures d’Alexandra et Pierre sur leur site internet.


One thought on “Carnet de Voyage des Explor’acteurs : Vacances aux Maldives”

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*