5 questions à Nicolas Bellard

photo portrait Nicolas Bellard

Quand j’ai lancé Ethik Hotels, j’ai également découvert Instagram. Grâce à la magie des hashtags, je suis tombée sur le compte du restaurant La Table de Colette. Je suis tout de suite tombée sous le charme de la démarche éco responsable menée par Josselin Marie et son équipe. J’ai également pu échanger avec Nicolas Bellard, Chef de Partie de cette belle adresse parisienne, qui se qualifie également de voyageur du dimanche. Au regard des photos sur son compte Instagram, on voudrait tous des dimanches comme les siens !

Pouvez vous vous présenter et nous dire ce que représente le voyage pour vous ?

Bonjour, alors pour me présenter rapidement, je m’appelle Nicolas Bellard, cuisinier dans un restaurant gastronomique à grosses tendances “écolo-bobo” !
Entre les vacances d’enfance et d’adolescence dans divers pays européens mais aussi à New York ou encore au Maroc, puis mon premier voyage humanitaire en Afrique 2013 et un tour du monde de 9 mois en 2017, je dirais simplement que le voyage est une grosse partie de ma vie !

Quel est le voyage qui vous a le plus marqué ? Pourquoi ?

Si l’on parle de voyage comme d’un road trip, le tour du monde est une expérience longue, intense et extraordinaire. On se déconnecte totalement de la vie routinière européenne , pour jongler d’une aventure à une autre dans un émerveillement perpétuel. A vivre une fois dans sa vie.

Si l’on parle de mon pays préféré c’est une autre paire de manches ! Chaque pays a de quoi vous émerveiller à sa manière. Et cela reste subjectif, une seule rencontre pour vous changer la perception de tout un pays. C’est pourquoi j’essaye de toujours départager ce que j’ai vu et ce que j’y ai vécu.
Mais s’il fallait n’en élire qu’un (à mon plus grand regret) je choisirais le Cambodge, cocktail parfait entre ce que j’ai vu et ce que j’y ai vécu.

Comment voyez-vous le tourisme post Covid ?

“L’ère Covid” a cloisonné les pays et réduit massivement le tourisme international, à l’heure où le dérèglement climatique s’accélère. Ne serait-ce pas à nous, la nouvelle génération, de repenser l’avenir du tourisme d’une manière plus durable ?

Pour commencer, le problème majeur : l’avion, ce désastre écologique. Le tourisme post Covid doit réduire drastiquement son utilisation. Apprendre ou réapprendre à voyager moins loin et à redécouvrir des moyens de transports plus respectueux de (bateau, vélo, train).

Multiplier le tourisme engagé ! Troquer la bronzette pour une journée nettoyage de plage ? Troquer le Club Med pour un voyage solidaire ou humanitaire ? Et tant d’autres idées qui nous permettront d’aborder le tourisme d’une manière plus durable avec comme seul limite notre imagination !

Boycotter les croisières ! Pire que l’avion (qui à sa décharge ne sert seulement de moyen de locomotion), la croisière est un désastre écologique !

Et la compensation carbone ? Calculer grossièrement le poids carbone de ses vacances et choisir un moyen de le compenser avec un projet écologique (beaucoup d’entreprises proposent de la compensation carbone pour particulier aujourd’hui). Planter des arbres par exemple !

Cela après avoir réduit au maximum le poids carbone de ses vacances au préalable, cela ne doit pas être un prétexte pour ne pas changer ses habitudes. Bouffer un Domac dans l’avion pour aller chasser le lion en Tanzanie pour rentrer planter un chêne en sa mémoire, ce n’est pas de la
compensation carbone.

Le tourisme post Covid doit être le tourisme du renouveau, l’apprentissage de la découverte en symbiose avec nos enjeux et notre planète.

Quelle est votre prochaine destination de vacances ?

Je suis plus longs voyages que petites vacances ! Mon prochain projet serait de partir bosser un an aux Etats-Unis, puis rejoindre Cayenne (Guyane) par la route en traversant l’Amérique centrale et le nord de l’Amérique du Sud.

Un livre à nous conseiller qu’on pourrait glisser dans notre valise cet été ?

L’alchimiste de Paulo Coelho pour ceux qui ne l’ont pas lu ! Le voyage reste le meilleur moment pour lire ce genre de bouquins.
L’ultime Secret de Weber ! Bouquin que j’ai adoré lire en voyage, d’une grande intelligence !


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*