La problématique des bouteilles en plastique

Bouteilles plastiques


Comme vous avez dû le voir le premier critère que nous mettons en avant est la possibilité au sein de l’hébergement de pouvoir remplir nos gourdes. En effet, quand nous faisons le compte du nombre de bouteilles en plastique qu’on consomme car l’eau du robinet n’est pas potable, ça fait peur. En tout cas ça nous fait peur.

Quelques chiffres

Bouteille d'eau dans la nature

Pour se rendre compte du marché que cela représente nous sommes obligés d’en passer par quelques chiffres, désolés :

  • En 2016, plus de 8 milliards de litres d’eau en bouteille ont été consommées en France (1)
  • Dans le monde, c’est 480 milliards de bouteilles en plastique qui sont achetées par an avec une majorité de bouteilles d’eau (2)
  • En France seule 58% de ces bouteilles sont recyclées… (3)

Une infographie réalisée en 2017 par France Nature Environnement résume parfaitement bien le problème pour la France, il suffit de le transposer à l’échelle du monde pour se rendre compte que ce n’est pas seulement un problème, c’est un fléau pour notre planète et donc notre avenir. Je vous invite à la découvrir sur leur site.

La solution a adopter au quotidien

De notre côté, nos gourdes nous accompagnent au quotidien. Il nous est impensable d’acheter de l’eau dans un contenant en plastique quand on sait, qu’au robinet, elle est potable. Qui plus est certaines marques se fournissent dans la même nappe phréatique… 

Il est donc vraiment difficile pour nous de reprendre l’achat massif de bouteilles en plastique quand nous sommes à l’étranger. Pourquoi faire chez les autres ce que l’on se refuse de faire à la maison ?

Comment faire à l’étranger pour conserver cette bonne habitude ?

Heureusement des initiatives existent et méritent d’être soulignées pour en avoir connaissance avant de partir :

  • Certains hôtels proposent, quand l’eau du pays n’est pas potable, de l’eau filtrée ou des bonbonnes pour remplir nos gourdes. Vous en trouverez déjà un grand nombre sur notre site.
  • Au Cambodge nous avons découvert une association qui s’appelle Refill Not Landfill qui recense les points de rechargement de gourdes. Ils proposent également à ces différents points de recharge de vendre leurs  propres gourdes avec leur logo.
  • Une application qui s’appelle RefillMyBottle (disponible sur Applestore et Playstore) recense les endroits dans le monde où il est possible de recharger sa gourde, lorsque l’eau du robinet n’est pas potable. Cela évite d’acheter de l’eau en bouteille.

Et vous déjà membre de la team jamais sans ma gourde ?
Ou prêt à sauter le pas à la lecture de cet article ? Si c’est le cas, demain, on vous propose de vous aider dans votre démarche. Stay Tuned…

Sources :
https://eaumineralenaturelle.fr/qui-sommes-nous/leau-minerale-en-chiffres
https://www.lesechos.fr/2017/07/les-chiffres-dementiels-de-la-consommation-de-bouteilles-en-plastique-dans-le-monde-175073
https://www.recygo.fr/blog/dossier/recyclage-bouteilles-plastiques
– Image par Hans Braxmeier de Pixabay


2 thoughts on “La problématique des bouteilles en plastique”

  1. Claire Feuille Ciseaux

    Hello ! Oui, team gourde ici ! :) Une grande dans la voiture, et une plus petite à transporter partout dehors, au sport… L’une est sans BPA et l’autre en verre. Récemment, j’ai acheté la VEGAN BOTTLE fabriquée par une entreprise Française, Charentaise-Maritime, à Saintes précisément. A partir de canne à sucre, c’est la gourde la plus écologique du marché. Pour les locaux, on la trouve à La Vie Claire de Saintes, sinon en ligne mais leur frais de port sont assez élevés je trouve. Ils font plus du BtoB ! Je suppose que leur brevet va fortement impacter le monde de la bouteille ! Bonne journée, Claire Feuille Ciseaux, graphiste écolo 🌱

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Champs obligatoires*